D’un papillon à une étoile

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2007

Retour de vacances

 

Retour de vacances, le quotidien me bouffe déja….

Au bureau, tout le monde fait la gueule, on dirait qu’une déprime profonde s’est emparé de la quasi totalité de mes collégues.Les personnes que j’apprécie me déçoivent, une personne en particulier encore et toujours, lâcher prise à nouveau le concernant est juste nécessaire sûrement pour retomber quelques jours voir quelques heures plus tard.La proximité est devenue une ennemie.

Beaucoup de réflexions ont envahit ma tête, je trouve déja très loin mes vacances sous le soleil de Sicile, le soleil, les sourires, le bien être, le repos de l’esprit et de l’âme.

Alors je me confie à l’homme que j’aime, je lui raconte même ce que je préfererais lui cacher, histoire peut-être de me déculpabiliser de mes tentatives avortées de l’oublier ne serait-ce qu’un tout petit peu.Je l’aime et je n’y peux rien, l’attachement à une autre personne en particulier, n’y fait rien, j’ai l’impression que je ne sais plus donner et moi qui ne sait pas recevoir, je ne reçois vraiment rien…malgré ma bonne volonté.Je ne peux pas, je ne veux pas, renoncer à la personne que j’aime me fait me perdre moi-même et à accepter un comportement de con d’une personne que je croyais à tort, être quelqu’un d’intelligent.

Je suis dans un tourbillon, d’un côté l’homme que j’aime et mes illusions perdues, cette envie si forte de lui crier que je l’aime et que le contact d’autres hommes me dégoutent à tel point que même si je me rapproche je m’éloigne très vite.D’un autre ma détermination a vivre une vie qui me ressemble et cette vie je dois la vivre sans lui…je ne l’ai pas perdu c’est déja une grande victoire.

Je ne suis pas triste ou plutôt je ne le suis plus, je relativise et j’essaie d’avancer, je laisse les personnes qui me déçoivent pour ce qu’elles sont, je pense à moi et je ne veux plus que l’on profite de ma gentillesse.

Ce texte peut paraitre un peu désenchanté, il est juste réaliste, je ne me cache pas ma vérité…

Je dédie ce texte à mon étoile, à tout l’amour que je lui porte encore et toujours et à ce bonheur que je me dois de construire sans lui.

Dans : Billets d'humeur
Par didinem
Le 18 septembre, 2007
A 10:05
Commentaires : 14
 
1234
 
 

o0° POuSsIèRe d'EtOiLe °0o |
Mission Akira |
Colombe22 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ETATS D'AMES
| POUSSIERES DE FEE
| Barnabe Book Blog