D’un papillon à une étoile

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 30 juillet 2007

Inaptitude au bonheur

Toute petite déjà, je me sentais à côté, tout sauf à ma place.L’intérêt que mes « proches » me portaient était minime.

Lorsque j’ai appris à lire, ce fut le plus beau des cadeaux que la vie m’avait fait.Je me suis souvent, si souvent réfugier dans la lecture, puis dans l’écriture, employer les mots pour guérir de mes maux.

Aujourd’hui, je me rends compte à quel point ma vie, a été emplit de « ratages » successifs par le simple fait de ne pas avoir écouter mes envies, mettant mes rêves en sourdine.

Aimer et être aimé, est l’unique objectif que je veux réussir et où je ne me permets pas l’échec.Je suis exigeante avec moi-même, je veux goûter au grand amour, fonder une relation puis une famille sur des bases solides.J’ai tout fait pour arriver à cela mais j’étouffais dans des relations stériles, avec un entourage qui ne me ressemble pas.Trop sensible, trop sur le fil, trop quoi ?, pas assez folle, pas assez quoi ? et si le problème ne venait pas de moi?, si je n’avais pas rencontré tout simplement la bonne personne pour partager ma vie, fait les bonnes rencontres pour l’embellir.

Cesser de m’en vouloir serait un bon début, dans la vie, on fait ce que l’on peut, pas ce que l’on veut…oui, j’aurais bien voulu être une artiste aussi !!! (vu ma passion pour la musique, le cinéma et le théâtre aussi, pourquoi pas ?, cela aurait toujours été mieux que mon boulot actuel, mais financièrement ça craint…quand ça ne fonctionne pas sinon…).

Je suis sur un fil, pleine de possibilités, d’espoirs, de peurs et de doutes.Les trop « rares » fois que j’ai pris un risque, je me suis prise le mur.Souffrir est au coeur de mes préoccupations, la mauvaise expérience me rappelle à l’ordre mais me souffle aussi que la plupart des gens ont plus peur que moi…surtout en amour.

Quand j’aime, je le dis, je le prouve…quand je n’aime que « beaucoup » quelqu’un aussi…et on me fuit.La certitude que l’on est aimé provoque la fuite, la peur de celui (ou de celle) à qui l’on a fait cet aveu.Ce dernier se sent tout puissant, exerce un pouvoir sur l’autre et se délecte à le voir souffrir.

Certains ne disent jamais « je t’aime », par peur que l’être aimé les quitte.J’exprime mes sentiments et je ne comprendrais jamais qu’il vaut mieux les taire.La stratégie, la manipulation ne sont pas mon fort, car dans mon fort intérieur, je ne peux qu’aimer en toute sincérité.Le seul « jeu » que j’apprécie est celui de la séduction, flatteur et réjouissant auquel je ne joue quand l’attirance est déjà forte.

C’est peut-être toutes ces raisons qui expliquent mon inaptitude au bonheur, mais il n’a qu’à bien se tenir car je l’attraperais pour ne plus le lâcher…

Dans : Dialogues intérieurs...afin de mieux me connaître
Par didinem
Le 30 juillet, 2007
A 18:43
Commentaires : 12
 
12
 
 

o0° POuSsIèRe d'EtOiLe °0o |
Mission Akira |
Colombe22 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ETATS D'AMES
| POUSSIERES DE FEE
| Barnabe Book Blog