D’un papillon à une étoile

Bienvenue sur mon blog

 

Ce qu’elle voudrait…

Ce qu’elle voudrait, c’est revivre le moment fortuit d’une rencontre, la délicatesse du trouble qui grise, les détails qui rappellent celui que l’on ne connaît pas encore.

L’émoi du premier appel qui rend le jour suivant si différent, puis le silence qui s’installe à nouveau et le temps qui n’en finit plus de se laisser ponctuer de pensées que l’on ne veut pas deviner.

L’intimité naissante des soirées, les souvenirs de toutes les premières fois, la pudeur des étreintes qui donnent tant d’importance aux gestes malhabiles.

La première nuit, si fragile où elle restera les yeux ouverts, où elle ne saura que faire de son corps, mais comment mettre ce bras, cette jambe ? , par peur d’incommoder l’autre, la partie d’elle-même devenue palpable.

Deviner l’attachement qui prendra place dans sa vie, qu’elle espérait… et qui fera place aux premières peurs, elle est spécialiste de ces peurs là, du doute, elle a si peur du silence et de la fin.
Peur de s’avouer simplement que se mettre à aimer c’est devenir dépendante bien qu’elle soit indocile, mais elle le sait et c’est surtout la peur que son « autre » ne le sache pas qui la paralyse.

Elle a toujours su ce qu’elle voulait… une vie qui s’installe à deux, comme une délivrance tant attendue.
La solitude est un jardin où l’âme se dessèche, les fleurs qui y poussent n’ont pas de parfum.
Etre remplie d’idéaux place la barre très haute, non pas pour l’autre, mais pour soi-même.
Identifier le bonheur lorsqu’il est à ses pieds, avoir le courage et la détermination de se baisser pour le prendre dans ses bras… et le garder. C’est l’intelligence du coeur.
 

Elle a rencontré sur son chemin quelques hommes, elle a su se laisser toucher en plein coeur par certains, elle a toujours été sincère, en donnant son amour, sa douceur et sa tendresse à ceux à qui elle a laissé le droit de la prendre dans leurs bras.Elle aime profondément les gens, les hommes, ses amis, elle se veut protectrice enviant leurs bonheurs, se débattant pour eux, afin qu’ils le gardent… elle est maladroite, de temps à autre, dans sa façon d’aimer, elle ne se pardonne rien.

Elle s’arréte un instant sur le court de sa vie, elle sait quelle chance elle a, de se réveiller le matin en pleine santé et de savoir apprécier le ciel bleu, le soleil et ce qu’elle a pu mettre dans sa vie jusqu’à présent.

Elle est restée une petite fille, elle sait s’émerveiller, il ne lui reste plus qu’a trouver celui qui saura faire d’elle une femme…
Où es-tu ?

Dans : Dialogues intérieurs...afin de mieux me connaître
Par didinem
Le 17 juillet, 2007
A 11:27
Commentaires : 9
 

9 Commentaires

  1.  
    SweetAngel
    SweetAngel écrit:

    De ses rêves elle en a conçu tous ses désirs
    Elle n’a de cesse que de crier son envie d’amour
    Sur les rives de son styx elle parle d’avenir
    Mais sur son passé elle est toujours en retour.

    Il ne doit pas être loin ouvres les yeux, ton coeur et regarde devant

    Bise,

    Michel

  2.  
    didinem
    didinem écrit:

    Mais tu es en forme toi ce matin ! :-)
    Au fur et à mesure que j’écris mes textes, je me rends compte que mon besoin d’amour est immense…il est présent à cahque ligne, omniprésent à chaque seconde de ma vie.
    C’est vrai que mon passé est très important pour moi et qu’il prend trop de place dans mon présent.
    Je médite sur ce qu’a dit Bouddha :

    Ne te perds pas dans le passé
    Ne poursuis pas le futur
    Le passé n’est plus
    Le futur, n’est pas encore.

    Cela rejoint une de nos conversations d’hier…

  3.  
    SweetAngel
    SweetAngel écrit:

    Les hommes qui, par leurs sentiments, appartiennent au passé et, par leurs pensées à l’avenir, trouvent difficilement place dans le présent.
    Bonald (Louis, vicomte de)

  4.  
    didinem
    didinem écrit:

    Je ne la connaissais pas celle là…terriblement vrai…je m’efforce de vivre au présent…

  5.  
    SweetAngel
    SweetAngel écrit:

    Si tu veux comprendre le mot de bonheur, il faut l’entendre comme récompense et non comme but.
    Saint-Exupéry (Antoine de)

  6.  
    didinem
    didinem écrit:

    J’espère être vite récompenser alors !!!! ;-)

  7.  
    SweetAngel
    SweetAngel écrit:

    c’est tout le mal que je te souhaite Sandrine d’être la plus heureuse des femmes (enfin presque la plus heureuse sera ma princesse lol)

  8.  
    didinem
    didinem écrit:

    C’est gentil, je te souhaite moi d’être longtemps le plus heureux des hommes auprès de ta princesse.

  9.  
    SweetAngel
    SweetAngel écrit:

    C’est ecrit :-)

Répondre

 
 

o0° POuSsIèRe d'EtOiLe °0o |
Mission Akira |
Colombe22 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ETATS D'AMES
| POUSSIERES DE FEE
| Barnabe Book Blog